Membres Ateliers Publications Films Expositions

:: Accueil

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Agnès Giard

Anthropologue, Agnès Giard est chercheur associé au laboratoire Sophiapol (EA 3932), à l’Université de Paris Ouest. Ses recherches portent sur les objets anthropomorphiques et les partenaires de substitution au Japon. Sa thèse soutenue en 2015, reçoit le Prix spécial du jury de la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnographie (MAE). Publiée en 2016 aux Belles Lettres (sous le titre Un Désir d’Humain) cette thèse ne constitue que le point de départ d’une recherche à plus grande échelle consacrée aux supports de présence émotionnels. Elle a reçu le prix Louis Dumont 2016 pour une enquête sur un rituel de maquillage, à Kyôto qui consiste à transformer un enfant en dieu.
En 2015, elle a participé aux expositions Persona, étrangement humain (Quai Branly) et Miroirs du désir (Musée Guimet). Entre 2006 et 2012, elle publie quatre ouvrages consacrés à l’amour et à la sexualité au Japon, réalisés en collaboration avec une centaine d’artistes contemporains japonais (Tadanori Yokoo, Makoto Aida, Toshio Saeki, etc). Deux de ces ouvrages sont traduits en japonais.

Principales publications

Ouvrages publiés en France
2016. Un Désir d'humain. Les love doll au Japon, Les Belles Lettres, coll. Japon, Paris.
2012. Les Histoires d’amour au Japon. Des mythes fondateurs aux fables contemporaines, Paris, Glénat.
2012. In-Out, la métaphore érotique du passage, Paris, Sancho.
2009. Les Objets du Désir au Japon, Paris, Glénat.
2008. Dictionnaire de l’amour et du plaisir au Japon, Paris, Glénat.
2006. L’Imaginaire érotique au Japon, Paris, Albin Michel. Réédité par Glénat.
2004. Le Sexe bizarre, Paris, Cherche Midi. Réédité par Tabou.

Ouvrages publiés au Japon
2017. Nihon no koi monogatari (日本の恋物語), traduction de Les Histoires d’amour au Japon  par Tanigawa Atsushi, Tôkyô, Kokusho Kankôkai.
2015. Tokushu Seiyoku Daihyakka (特殊性欲大百科), traduction de Le Sexe bizarre  par Yamamoto Norio, Tôkyô, Sakuhinsha.
2011. Erotikku Japon (エロティック・ジャポン), traduction de L’Imaginaire érotique au Japon  par Nimura Junquo, Tôkyô, Kawade shobô shinsha.
2003. Fetisshu môdo-Fetish Mode (フェティッシュ・モード-Fetish Mode), ouvrage bilingue, Tôkyô, Wailea shuppan.  

Articles (revues à comités de lecture)
« Des duplicatas de mineures vendues comme “poupées d’amour” : malaise dans la représentation sexuelle » (à paraître), dans Monique Jeudy-Ballini et Martial Poirson (coord.), Hybrid n°4, spécial « Malaise dans la représentation » [En ligne],   2017, URL : http://revue-hybrid.fr.
« La fille en boîte. Naissance d’une perversion au Japon » (à paraître), Criminocorpus, [En ligne], 2017, URL : http://criminocorpus.revues.org.
« L’oreiller comme partenaire : est-ce que jouir c'est rêver ? » (à paraître), dans Vanessa Manceron et  Emmanuel de Vienne (dir.), Terrain n°66, avril 2017.
« La love doll au Japon : jeux imaginaires, incarnation et paradoxes », dans Laurent Di Filippo et Audrey Tuaillon Demésy (coord.), ¿ Interrogations  ?, spécial « Des jeux et des mondes », 2016. [http://www.revue-interrogations.org/La-love-doll-au-Japon-jeux].

Contributions à des ouvrages collectifs
(En France)
« La censure du cinéma pornographique au Japon : pixelisation en trompe l’oeil » (à paraître), dans Barbara Safarova (dir.), Actes 2 : L’art brut au Japon, Paris, Abcd, 2017.
« Formes creuses : les love doll au Japon », dans Emmanuel Grimaud et Denis Vidal (dir.), Persona, étrangement humain, Paris, Musée du Quai Branly et Actes sud, 2016, p. 184-187.
« Bondage » et « Japon », dans Janine Mossuz-Lavau (dir.) Dictionnaire des sexualités, Paris, Robert Laffont, 2014, p. 117-119 et 437-440.
(à l'étranger)
« Le Japon : paradis des amateurs de nymphettes ? » (à paraître), Quarto, spécial « Roland Jaccard », Berne, Bibliothèque nationale, Archives littéraires suisses, 2017, p. 61-65.
« Effet de loupe : le porno japonais et l’accès à l’intime », dans Julie van der Kar et al. (dir.), Weporn. Le X et la génération Y, Bruxelles, Gsara, 2016, p. 74-79.
« Asobi, kosupure, shinkô [Le jeu, le cosplay et la croyance] » (遊び、コスプレ、信仰), dans Takeda Yoshifumi (dir.), Tenugui metamorufôze (てぬぐいメタモルフォーゼ), Kyôto, Eirakuya, 2015, p. 4-6.
« La Jeune Fille sacrifiée sous le toit : étude d'un rituel de passage des frontières », dans Marc-Olivier Gonseth  (dir.), Imagine Japan, Neuchâtel,  Musée d’Ethnographie de Neuchatel, 2015, p. 222-228.
« Os telescopios et o sexo no Japao [Le Télescope et le sexe au Japon] », Revista da Biblioteca Mário de Andrade, n°69, Sao Paulo, Brésil, Bibliothèque Mario da Andrade, 2014, p. 80-85.

Autres contributions
« On a tous en soi une pièce condamnée » (à paraître), dans Nicolas Tajan (auteur), Génération Hikikomori, Paris, L’Harmattan, coll. Etudes du fait japonais, 2017.
 « Jouir en silence ? L’acoustique des estampes érotiques », dans Sophie Makariou (auteur), Miroir du désir. Images de femmes dans l’estampe japonaise, Paris, Mnag-Guimet et RMN-Grand Palais, 2016, p. 65-77.
« Introduction », dans Horikazu, La vie et l'oeuvre d'un maître-tatoueur d'Asakusa, Munich, Reuss, 2013, p.  4-18.
« Les Délices de l'horreur », dans Daikichi Amano (photographe), Human Nature, Berlin, Bongoût, 2010, p. 4-8.



 

 
:: artmap ::