Membres Ateliers Publications Films Expositions

:: Accueil

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Membres

Denis VIDAL

Denis VIDAL  est anthropologue,  spécialisé sur l'Inde,  et  directeur de recherche à l'Institut français de recherche sur le développement (IRD). Il enseigne régulièrement à l'EHESS, au musée du quai Branly et à l'université Paris Diderot. Il est membre de l'URMIS (Paris Diderot) et chercheur associé au laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative (LESC, Paris Ouest) et au Centre d'étude de l'Inde et de l'Asie du Sud (EHESS). Il est aussi membre du Comité scientifique du musée du quai Branly et a été chercheur associé au Departement d'Asie du Sud de la School of Oriental and African Studies (SOAS, Londres), à la London School of Economics (LSE, Londres), ainsi qu'au Centre for the Study of Developing Societies (CSDS, Delhi), et au Centre de Sciences Humaines (CSH, Delhi). Ses  recherches ont essentiellement porté sur l'Inde du Nord où il a effectué plusieurs séjours de longue durée. Il s'intéresse plus particulièrement maintenant à l'anthropologie visuelle et à la manière dont l'anthropologie permet d'aborder, dans une perspective différente de celle de l'histoire des techniques, un ensemble de questions liées à l'invention, à l'appropriation et à la réappropriation de technologie « nouvelles » et « traditionnelles » dans le monde contemporain. Il a fondé avec Emmanuel Grimaud une plateforme de recherche internationale qui expérimente de nouvelles approches anthropologiques sur la question des techniques (http://www.artmap-research.com/) et il travaille actuellement – en collaboration avec les chercheurs du laboratoire de Robotique de Cergy-Pontoise (ETIS/CNRS/ENSEA) – à la conception de créatures artificielles robotiques dont le fonctionnement met en jeu des réflexions issues aussi bien de l'anthropologie que de la robotique et de l'intelligence artificielle.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Emmanuel GRIMAUD

Anthropologue et chercheur au CNRS (LESC – UMR7186), E. Grimaud a consacré un premier ouvrage aux studios de Bombay après y avoir travaillé comme assistant de réalisation (Bollywood Film Studio CNRS Editions, 2004) avant de s'intéresser à des sujets aussi divers que les chantiers de fouille archéologique, les sosies politiques (Le sosie de Gandhi, 2007), les automates religieux et la robotique (L'infini et au-delà, 2007) (Dieux et robots, 2008) et, plus récemment, les carrefours sans feux et les problèmes de traçabilité des flux dans la ville de Bombay. Il enseigne au Musée du Quai Branly et à SciencesPo.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Agnès GIARD

Anthropologue, Agnès Giard est chercheur associé au laboratoire Sophiapol (EA 3932), à l’Université de Paris Ouest. Ses recherches portent sur les objets anthropomorphiques et les partenaires de substitution au Japon. Sa thèse soutenue en 2015, reçoit le Prix spécial du jury de la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnographie (MAE). Publiée en 2016 aux Belles Lettres (sous le titre Un Désir d’Humain) cette thèse ne constitue que le point de départ d’une recherche à plus grande échelle consacrée aux supports de présence émotionnels. Elle a reçu le prix Louis Dumont 2016 pour une enquête sur un rituel de maquillage, à Kyôto qui consiste à transformer un enfant en dieu. En 2015, elle a participé aux expositions Persona, étrangement humain (Quai Branly) et Miroirs du désir (Musée Guimet). Entre 2006 et 2012, elle publie quatre ouvrages consacrés à l’amour et à la sexualité au Japon, réalisés en collaboration avec une centaine d’artistes contemporains japonais (Tadanori Yokoo, Makoto Aida, Toshio Saeki, etc). Deux de ces ouvrages sont traduits en japonais.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Anand THARANEY

Anand Tharaney is a film person, a researcher and has always dabbled in work with a fierce independent spirit. His work includes research and production on a number of International documentaries and cultural projects. In 2011, Anand directed his first short film, titled 'Prince', on the discontinuation of Mumbai Fiat Taxi. The film won best animation film at Mumbai International Film Festival, 2012. He has major production credits on John & Jane (2006, Ashim Ahluwalia / Future East) and Asian Vibes (2004, Vishal Rawlley / Film Republic), and have been chief researcher on the books, 'Art of Bollywood' (2009, Rajesh Devraj / Taschen) and 'Dieux et Robots', Les théâtres d'automates divins de Bombay (2008, Emmanuel Grimaud / L'Archange Minotaure, Paris).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Anne DUBOS

Anne Dubos est anthropologue et artiste multimedia. Sa thèse de doctorat (soutenue en janvier 2013 à l'EHESS, Paris) portait sur les logiques de création et la transmission du geste technique dans la pratique des théâtres contemporains au Kérala (Inde du Sud). A Paris comme en Inde, elle monte des ateliers de théâtre et de vidéo où l'acteur est « agent » : il est à la fois auteur et complice de la trace qu'il forme avec son corps dans l'espace du dispositif. Aujourd'hui, elle travaille à la conception de dispositifs de captation du geste technique (vidéo, audio, photo, capteurs).

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Zaven PARÉ

Plasticien et chercheur, Zaven Paré a été élève de l´École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, il a reçu une formation en Arts Plastiques avec une Maîtrise de l´Université de Vincennes-Paris VIII, il est titulaire d´un Doctorat en Lettres de l´Université Paul Verlaine de Metz et d´un Post Doctorat en robotique de l´Université d´Osaka. Il a été deux fois lauréat de la bourse "Étant Donné" du French American Fund of Performing Artsau Californian Institute of the Arts (CalArts), lauréat de la bourse RioArte de la ville de Rio de Janeiro dans la catégorie Arte e Tecnologia, de la bourse de la Villa Kujoyama à Kyoto et de la bourse de la Japan Society for Promotion of Sciences (JSPS) dans l´Intelligent Robotics Laboratory du Professeur Hiroshi Ishiguro.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Joffrey BECKER

Joffrey Becker est docteur en anthropologie sociale et ethnologie, chercheur affilié au Laboratoire d'Anthropologie Sociale, post-doctorant au Département de la Recherche et de l'Enseignement du musée du quai Branly (2014-2015). Ses recherches portent sur la robotique et plus particulièrement sur les représentations véhiculées par les robots. D'abord conduites dans le cadre d'une thèse de doctorat, ces recherches ont porté sur les procédures permettant de construire des robots humanoïdes et sur les processus mentaux que ces derniers mettent en route lors de leurs performances, en situation expérimentale ou de jeu. Elles visent aujourd'hui à mieux saisir les dynamiques qui font des robots des outils expérimentaux dont l'activité met à la fois en jeu des modèles d'ordre ontologique et relationnel. L'ensemble de ce travail a donné lieu à plusieurs publications.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Stéphane RENNESSON

Anthropologue, Stéphane Rennesson est chargé de recherche au Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative (CNRS, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, UMR 7186).
Après avoir soutenu en 2005 sa thèse sur le monde de la boxe thaïe dans son pays d'origine, il a été recruté au CNRS en 2009. Il s'intéresse depuis à d'autres jeux, également bien institutionnalisés et rencontrant un vif succès populaire en Thaïlande, qui mettent en scène des coopérations pour le moins insolites entre humains et d'autres animaux (scarabées rhinocéros, poissons combattants, coqs, taureaux, tourterelles et bulbuls). A partir d'une observation rigoureuse des modes de coordination d'action mis en œuvre dans ces véritables « jeux d'espèces », en explorant les couches les plus profondes de la communication, il tente d'identifier de manière originale les germes d'une perspective écologique désanthropocentrisée. Il enseigne régulièrement à Sciences-Po (École de la communication) et à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graham JONES

Anthropologue, chercheur au MIT, Graham Jones a fait des recherches ethnographiques sur la prestidigitation en France. Sa thèse, « Trades of the Trick » comporte neuf chapitres, chacun consacré à une dimension différente de l'illusionnisme à savoir: le symbolique; le patrimoine; le rôle de l'État; le marché du travail; la sociabilité dans le milieu des magiciens; l'apprentissage; le secret; et la performance. Dans un deuxième temps, il s'est consacré à l'histoire des représentations d'illusionnistes non-Occidentaux du XVIe au XIXe siècle. A présent, il commence une nouvelle enquête sur la magie évangélique (« gospel magic »), forme chrétienne d'illusionnisme très répandue aux Etats-Unis.  De 2007 à 2010, il a été post-doctorant à Princeton avant d'intégrer le département d'anthropologie du MIT.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nicolas CÉSARD

Nicolas Césard est anthropologue, ATER à l'université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et associé à l'IRIS (Institut de recherches interdisciplinaires sur les enjeux sociaux, unité mixte de recherche CNRS, Inserm, Université Paris 13, EHESS). Il a achevé en 2009 une thèse à l'EHESS et à l'IRD (UR 199) sur l'usage des ressources forestières, la circulation des objets et les transformations sociales à Bornéo (Indonésie) dans une population anciennement nomade, les Punan Tubu. Il s'intéresse également aux interactions hommes-animaux et en particulier à l'ethnoentomologie.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Philippe TASTEVIN

Philippe Tastevin est doctorant en anthropologie rattaché au Lesc, il achève une thèse « Des autoricksaw dans le Delta du Nil : les petites villes égyptienne à l'heure indienne ? ». A partir de l'introduction d'un objet roulant inédit : le triporteur motorisé, il propose dans une ethnographie au long cours de « tenir » les deux bout d'une chaîne qui a organisé l'engouement pour ce nouveau mode de transport. De la fondation à la stabilisation de la filière, il s'agit d'explorer au raz du trois roues, la « mise en route » de l'innovation indienne dans les petites villes égyptiennes, pour comprendre un processus de composition collectif dans sa dimension génétique, ce pas de temps vulnérable et méthodologiquement expérimental.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sophie HOUDART

S. Houdart est anthropologue, chargée de recherche au CNRS (UMR7535, Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie comparative, Nanterre). Ses recherches portent principalement sur les modes de construction et pratiques de la modernité au Japon. Elle a réalisé, en premier lieu, une ethnographie dans un laboratoire de biologie au Japon, s'intéressant tant aux processus techniques et sociaux le long desquels les faits scientifiques se déploient qu'à la configuration spécifique entre la nature et la culture au Japon que l'étude de ces processus met à jour (à paraître, L'universel d'un autre, CNRS Editions, 2007).
A l'issue de ce premier travail, elle a cherché à approfondir la question de l'articulation entre dimensions locales et globales au Japon. Elle a effectué, en ce sens, des recherches sur la préparation de la dernière Exposition universelle en date, qui s'est tenue au Japon en 2005. Portant sur le thème de « La redécouverte de la sagesse de la nature », cette Exposition, dans sa mise en place et son accomplissement, est l'occasion de traiter de la mise en universel d'une conception locale de la nature.
Parallèlement, elle s'intéresse aux pratiques de création, notamment architecturales. Elle a effectué un terrain dans une agence d'architectes à Tôkyô (Kuma Kengo & Associates) et travaille depuis à la compréhension de certaines phases de la conception.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Victor STOICHITA

Victor Stoichita est anthropologue. Il s'intéresse à la musique, plus précisément aux interactions au voisinage des artéfacts musicaux. Il obtint son doctorat en décembre 2006, avec une thèse portant sur la notion de ruse, telle que la conçoivent les musiciens professionels (tsiganes) de Roumanie. Actuellement, ses thèmes de recherche sont la virtuosité (modalités, types d'interaction qui l'entourent) et la musique mécanique (comme frontière du « jeu » musical).

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chihiro MINATO

Chihiro Minato est designer, photographe et plasticien. Il enseigne à l'université de Tama (Tokyo). il a écrit notamment  Eizo-ron (Moving Image Theory) (NHK Shuppan), Shashin toiu dekigoto (The Photograph as Incident) (Kawade Shobo Shinsha), Kioku–Sozo to soki no chikara (Memory–Powers of Creation and Recall) (Kodansha) et Chushisha no nikki (Cahier d'un spectateur) (Misuzu Shobo).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Arnaud DESHAYES

Arnaud Deshayes est plasticien et enseignant à l'Ecole des Arts Supérieure d'Avignon (EASA). Il effectue dans le cadre de l'ARTMAP des recherches sur la pyrotechnie.

 

 
:: artmap ::